Menu
>> Créer une nouvelle recherche avancée élargit à l'ensemble de la médiathèque

4 éléments

Artisanat, industrie/Bourrellerie

Bourrellerie


6018 Harnais de cheval
Harnais de cheval 6018

6018

Harnais de cheval

Tirée de l'Encyclopédie, ou Dictionnaire Raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers de Diderot et d'Alembert (1750). Planche II : Fig.1. Harnois complet de cheval de carrosse, dit à sellette. Fig.2. Harnois complet de cheval de carrosse, dit à couverture. Fig.3. Profil du harnois à couverture. A côté de la fig. 1. est le profil de la chaînette. 1, 2, 3 de la même Planche, considérées ensemble avec la fig. 1. de la Planche IV. A, chaînette de harnois ou de timon, qui tient au reculement d'un bout, & dont l'anneau passe par le bout du timon jusqu'au crochet, où on arrête avec un petit cuir les deux chaînettes des deux chevaux de timon. B, B, B, reculement qui va s'attacher de deux côtés à la grande boucle C, C, qui soutient le porte-trait. Quand le cheval recule, le reculement tire la chaînette qui fait reculer le timon. D, le poitrail; il est large & renforcé. Il va s'attacher des deux côtés à la grande boucle E, E ; c'est à ces deux boucles que tiennent les traits F, F, F, & c. qui passant dans les porte-traits g, g, g, g, finissent par un anneau H, H, H, formant une boucle sans arguillon (ardillon ?). Ces anneaux se serrent aux deux bouts du palonnier, & le cheval est attelé. K, Sellette, ou coussinet rembourré. Il est caché par sa couverture, à laquelle sont attachés deux anneaux, dans lesquels passent les guides. Il y a au milieu deux petits cuirs qui servent à nouer les rênes de la bride ; ce qui s'appelle enrêner. Ce coussinet doit se trouver sur le garrot; il soutient le poitrail par le moyen des deux barres de devant N ; les traits & une partie du reculement par le moyen des deux bras de bricole M, M. C'est aussi au coussinet que tient le trousse-chaînette fait d'un petit anneau de cuir & d'un petit bouton de cuir, qu'on passe dans cet anneau, lorsque ce petit bouton a auparavant passé au travers de l'anneau de la chaînette de timon. On arrête cette chaînette quand le cheval est déharnaché. K X, surdos, d'où partent les barres de surdos t, t. v, v, barres d'avaloire qui doit se trouver au haut de la croupe, à l'endroit des roignons. De cette avaloire, qui est arrêtée à la grosse boucle C, C, où finit le reculement, part la croupière X, qui est double au moyen de deux petites barres. y, y, les deux anneaux de cuir dans lesquels on passe les bouts des traits, quand le cheval est déharnaché. Z, Z, barres qui partent de la même avaloire, la soutiennent sous la croupe du cheval. 3, 3, anneaux attachés au poitrail de chaque côté. Ils semblent n'être là que pour recevoir le reculement & le soutenir, afin qu'il ne s'évase pas trop; mais ils se trouvent servir très utilement à empêcher les chevaux de ruer au carrosse, au moyen d'une plate-longe qui s'ajoute au harnois dans ce cas, & dont l'effet est sûr. Cette plate - longe est composée de deux cuirs, qui se rejoignent en un, ou d'un gros cuir fort large, qu'on passe au tour du milieu du palonnier. On le boucle ensuite avec une grosse boucle; il se sépare en deux longes, qui ont une traverse, laquelle doit se trouver sur le haut de la queue & sous la croupière. La seconde traverse ira par dessus la croupière près de l'avaloire d'en-haut, celle-là a une boucle pour être lâchée ou serrée au besoin. Voici le chemin que font les deux longes de cuir; elles passent sur le culeron, sous les barres de la croupière, sous l'avaloire de dessus, sous les surdos, sur les bras de bricole, & se bouclent aux petits anneaux 3, 3, qui soutiennent le reculement au poitrail.

6018

Harnais de cheval

6017 Atelier de bourrelier
Atelier de bourrelier 6017

6017

Atelier de bourrelier

Tirée de l'Encyclopédie, ou Dictionnaire Raisonné des Sciences, des Arts et des Métiers de Diderot et d'Alembert (1750). La planche 1ère représente l'intérieur d'une boutique séparée de l'arrière - boutique par une cloison vitrée ; on y voit aussi de grandes armoires fermées par des châssis à verre ; & du côté opposé, deux paires de harnois accrochés aux chevilles scellées dans la muraille. Fig. 1. Ouvrier qui coupe du cuir en bandes sur la table de l'écofroi, avec le couteau à pié. Fig.2. Ouvrier qui perce des trous avec une alêne dans une courroie tenue par une pince qu'il a entre les jambes. Il passera ensuite dans ces trous les deux fils cirés, qui formeront la couture. Fig.3. Ouvrier assis sur une sellette auprès du veilloir; il est occupé à coudre. Fig.4. Ouvrier qui cire le fil. Partie basse de la Planche 1 : Fig.1. L'écofroi vu de face & en perspective. Fig.2. Le veilloir vu de face & en perspective. Fig.3. La pince vue de profil. Fig.4. Les deux mâchoires de la pince vues en perspective; c'est la plus courte mâchoire ou la mâchoire mobile, qui est posée sur la cuisse gauche de l'ouvrier, qui passe sa cuisse droite sur la plus longue mâchoire. Fig.5. Le marteau du bourrelier, & le plan de ces outils au dessus. Fig.6. Couteau à pié (à pied) Fig.7, 7, 7. Trois alênes de différentes grandeurs. Fig.8. Broche de fer. Fig.9. Serre - attache.

6017

Atelier de bourrelier

3357 Champagné-les-Marais - Atelier de bourrellerie. Marais poitevin
Champagné-les-Marais - Atelier de bourrellerie. Marais poitevin Anonyme M. Priouzeau, Champagné-les-Marais 3357

3357

Champagné-les-Marais - Atelier de bourrellerie. Marais poitevin

Sur la façade figure une enseigne, une publicité indiquant : Café de l'Espérance tenu par Marcel Bruneau

3357

Champagné-les-Marais - Atelier de bourrellerie. Marais poitevin

3356 Champagné-les-Marais - Entrée par la route de Luçon. Marais poitevin
Champagné-les-Marais - Entrée par la route de Luçon. Marais poitevin Collection GMD Dugleux, La Roche-sur-Yon 3356

3356

Champagné-les-Marais - Entrée par la route de Luçon. Marais poitevin

La 1ère maison à gauche est aujourd'hui une pharmacie. A droite, une forge et un bourrelier

3356

Champagné-les-Marais - Entrée par la route de Luçon. Marais poitevin